La fibre et la gouache…

La fibre et la gouache Tordues ainsi que des crinières Fourbues de cris gelés par l’attente   Les rais abdominaux Larvés dans la gorge folle De l’ardente passée faune   Le rostre vissé à la carne Son noyau casqué d’un ongle Frit pleutre dans cette flaque   Pansu de caques…

Continuer la lecture

Ta peau…

Ta peau Disloque l’atome Disloque Athènes Disloque l’altière espérance Et le ricanement des gonds dans l’immeuble trouble ma fumée d’une ancienne présence   Il y a de l’ammoniac évaporé dans les carreaux De la laitance De l’amer Du lacrymal surtout   J’ai un peu dormi   J’ai trouvé ton odeur…

Continuer la lecture

Surfaces : un effort de définition

Surfaces. Ce concept, si indéfini, si clairement indistinct, veut dire qu’il y a là une limite. Voilà : une surface est une limite. L’étendue est la partie apparente des choses. De surfaces, le monde est fait. L’homme a le plus souvent affaire à des surfaces. Elles arrêtent son regard, délimitent ses sens.…

Continuer la lecture

Extensions à l’argument du rêve

Philippe Jaccottet tenait-il à ses rêves ? Le poète ne leur prêtait guère attention, d’ailleurs — ou parce qu’— il ne s’en souvenait pas. C’est ce que nous apprend une courte remarque, énoncée comme en passant dans La semaison, et dont l’originalité est qu’elle est préliminaire… à la narration d’un rêve.…

Continuer la lecture